Le robot aspirateur Kobold VR300 de Vorwerk

Le robot aspirateur Kobold VR300 de Vorwerk

Depuis environ 6 mois, Vorwerk commercialise un nouveau modèle de son robot aspirateur phare le Kobold VR300. Lancé à 949€ Vorwerk le commercialise maintenant à 899€, disponible uniquement sur le site de la marque.

Design

Revêtu d’un plastique de qualité, blanc brillant sur le dessus et d’un pare-chocs anthracite sur les côtés, Vorwerk nous propose une version élégante et épurée de son robot aspirateur très proche du précédent modèle de la même série Kobold. Le changement important est l’absence d’un écran qui permettait par exemple de programmer le robot ou de modifier ses paramètres. Il faudra maintenant passer par l’application. A la place de l’écran on retrouve néanmoins 2 boutons tactiles : un bouton qui permet de lancer un nettoyage en mode spot et un autre qui permet d’activer le mode ECO du robot.

En revanche Vorwerk conserve un bouton physique (le bouton vert) pour démarrer ou arrêter le robot, et c’est plutôt une bonne chose. Je les trouve bien plus pratique que les boutons tactiles pas toujours très réactifs…

La largeur augmente légèrement passant de 33 à 34 cm mais la hauteur reste identique à 9 cm. Plus le robot est petit et plus il pourra se faufiler entre ou sous les obstacles. En largeur il se situe dans la moyenne des meilleurs robots aspirateurs, mais avec 9cm il fait parti des moins grands.

Il pèse 5 kg ce qui en fait un des robots les plus lourds du marché. Heureusement Vorwerk a intégré une poignée pour saisir le robot. La brosse centrale est l’arme ultime du robot pour rendre les sols propres. Elle permet de racler les sols pour ramener les saletés vers la bouche d’aspiration ou de nettoyer en profondeur tapis et moquette.

Elle épouse presque le bord du robot du robot, si bien que la brosse centrale nettoie à moins de 2 centimètres des bordures. Couplé à sa petite brosse latérale + sa forme en U, c’est un des robots les plus efficaces pour nettoyer les bordures et angles.

Les poils de la brosse latérale sont toujours courts, et c’est une bonne chose. D’après mes observation les brosses latérales a poils longs ont tendance à projeter les poussières qui se retrouvent dans l’air ou les saletés sous les meubles les rendant parfois inaccessibles. Le Kobold est l’un des rares robots à posséder des brosses latérales à poils courts.
De plus, on retrouve des attaches à la base des poils ce qui permet de les solidariser et de la maintenir en bon état un peu plus longtemps.

La base de rechargement est identique au Kobold VR200. Elle mesure 31 cm de large. Elle est esthétiquement dans le même esprit que le robot.

Navigation : excellente couverture des surfaces et plutôt rapide !

Grâce à sa télémétrie laser fonctionnant à 360°, le robot possède donc une navigation méthodique d’une grande intelligence, lui permettant de se situer avec précision, de ne faire qu’un seul passage à chaque endroit et de revenir à sa base par le plus court chemin. Si le robot n’a pas assez de batterie pour nettoyer entièrement la surface, il reviendra se charger à sa station d’accueil et reprendra son travail à l’endroit exact où il l’avait laissé.

Son autonomie annoncée est d’1h30 sur sols durs avec le mode éco. En mode normal son autonomie n’est plus que d’1 heure. C’est assez peu mais acceptable. Avec une charge pleine sur sol dur et la présence d’un tapis, il sera en mesure de nettoyer environ 60 m2.

Il faut compter environ 3h pour une charge complète. La batterie est une lithium-ion.

Le robot ne s’est presque jamais coincé

Le robot est très agile. Il se sort facilement des endroits les plus exigus. Je n’ai pas réussi à le prendre en défaut.

Entretien des brosses, filtres, roulements… encore une petite marge de progression

Des cheveux et poils s’enroulent autour de la brosse nécessitant un entretien occasionnel contrairement à la brosse entièrement en plastique qui n’est malheureusement pas disponible avec le Kobold contrairement au Neato Botvac.

Le filtre n’est pas tamponné Hepa mais est qualifié d’ultra performant par la marque. Il doit s’agir d’un filtre équivalent hepa.
Un seul filtre est fourni avec le robot. Un filtre coûte 15€ sur le site de Vorwerk.

Programmation :

Il est possible de programmer un ou plusieurs cycles le robot au(x) jour(s) et à l’heure de son choix.

Capacité du bac à poussières assez faible

L’accès au bac à poussières se fait par le dessus en soulevant le capot. Il est très simple à retirer et à remettre en place. c’est l’un des robots avec le plus petit bac. Il faudra ainsi le vider plus régulièrement que d’autres modèles de robots aspirateurs.

Peu de nuisance sonore pour le Kobold VR300

Avec 65 décibels le robot est relativement silencieux, vous pourrez avoir sans trop de gêne une conversation téléphonique dans la même pièce. C’est un progrès par rapport au VR200 qui était légèrement plus bruyant.

Zoom sur l’application

Exit la télécommande du VR200, maintenant tout se passe avec l’application à télécharger sur son smartphone et une connectivité wi-fi.

L’installation est simple et ne demande aucune connaissance particulière.

Le Kobold VR300 crée une carte de l’habitation qui permet ensuite de créer des barrières virtuelles.

Sachez que vous avez toujours la possibilité d’utiliser les bandes magnétiques qui créent également des murs infranchissables pour le robot.

A notre connaissance l’aspirateur robot Kobold VR300 ne mémorise pas plusieurs cartes (dans le cas ou l’habitation comporte plusieurs niveaux) contrairement au Neato Botvac.

En conclusion

En améliorant la nuisance sonore de son robot tout en conservant les qualités des premiers Kobold, Vorwerk nous propose l’un des meilleurs aspirateurs robots du moment.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *